Ouestomac Index du Forum Ouestomac
Association qui a pour but d'aider et de soutenir les personnes rondes en général et en particulier celles ayant subi une chirurgie de l'obésité
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Reviens-moi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouestomac Index du Forum -> Les petits bonus de Ouestomac -> Culture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ysaline
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2007
Messages: 1 377
Localisation: finistère
Type d'intervention: anneau gastrique sleeve le 30aout!
Date d'intervention: 30/08/2010

MessagePosté le: 13/02/2008 14:06:13    Sujet du message: Reviens-moi Répondre en citant

je viens de regarder Reviens-moi, et j'en suis toute bouleversée! quel beau film!Prenant, mais triste à la fin!

Dans une grande maison anglaise, par cet été de 1935, la petite Briony Tallis surprend le flirt de Cécilia, sa soeur de 16 ans, avec Robbie Turner, le fils du jardinier. Quelques jours plus tard, le domestique est accusé de viol.
Alors que tous pensaient l'affaire définitivement réglée, voici que de nouveaux éléments éclatent au grand jour, et la Seconde Guerre Mondiale est sur le point d'éclater...


A la manière d’un Wong Kar Wai, Joe Wright a montré depuis le magnifique Orgueil Et Préjugés qu’il appartient à cette catégorie de réalisateurs touchés par la grâce qui parviennent à insuffler à chacun de leur opus un savant mélange d’élégance et d’intelligence.
Il confirme donc, pour notre plus grand plaisir, cette lancée avec la magnifique adaptation à l’écran du cultissime roman de Ian McEwan, Atonement, « Expiation » en français, renommé Reviens-moi dans sa version cinématographique.
A cet égard, il faut avouer que l’exercice s’avère parfaitement maîtrisé tant Wright, déjà habitué aux exigences de la retranscription filmique d’une oeuvre littéraire avec son précédent long métrage, parvient avec brio à transposer à l’écran intensité dramatique et profondeur psychologique des personnages.
Un résultat saisissant qui doit pour beaucoup à la facture formelle du long-métrage fondée sur divers procédés narratifs tels que l’ellipse, le flash-back ou la répétition de scènes à travers différents points de vue, mais aussi au très grand soin apporté à l’image.
En effet, si la photo y est tout à fait magnifique, sa particularité réside dans le fait qu’elle opère sur le spectateur une séduction à la fois immédiate et fortement évocatrice. C’est encore grâce à elle que l’aspect charnel et véritablement passionnel de la relation entre Cécilia et le jeune Robbie, et notamment la sublime scène de la bibliothèque, trouve toute sa dimension.
Une élégance très anglaise qui se retrouve, donc, dans la photo des paysages, dans celle des visages ou encore des scènes de guerre, mais aussi dans l’interprétation sans fausse note du couple James Mcavoy – Keira Knightley.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/02/2008 14:06:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ouestomac Index du Forum -> Les petits bonus de Ouestomac -> Culture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
The Yellow Pages - © Wesley - Contact
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com